Règles de conduite MAI

Règles de conduite MAI


Note : Le genre masculin utilisé dans ce texte est réputé inclure tous les membres.

Conditions d’admissibilité au MAI
– Chaque institut a la responsabilité de sélectionner ses membres étudiants sur la base des critères et des méthodes jugés appropriés.
– L’étudiant intéressé à devenir membre doit contacter son institut et s’informer quant aux détails des conditions d’admission.
– Les critères d’admission communs à tous les instituts sont les suivants :
o Moyenne générale (CGPA) de 2,6 sur 4; ou 2,8 sur 4,3
o Intérêt démontré pour le secteur aérospatial
o Niveau de langue évalué et noté pour le français et l’anglais, à l’oral et à l’écrit
o Éligibilité confirmée à travailler au Canada. Pour les étudiants internationaux, cela signifie que l’étudiant dispose d’un permis de travail valide pour réaliser un stage, le cas échéant.
o Aptitudes ou compétences démontrées dans des domaines complémentaires à la formation académique, telles que : habiletés communicationnelles, habiletés de gestion ou de direction, ou encore expertise ou connaissances additionnelles au champ d’études principal (p. ex. programmation, administration, droit, etc.)
– L’étudiant qui a des projets de voyage durant la période d’entrevue doit l’indiquer le plus rapidement possible.

Processus d’application et d’obtention d’un stage
– L’étudiant admis à titre de membre d’un institut obtiendra les accès au site internet du MAI de la part de son institut.
– Les instituts diffusent aux étudiants l’information concernant les périodes d’affichage de stages, et le nombre maximal d’offres auquel chaque étudiant peut postuler (le nombre varie selon la session).
– Pour postuler aux offres de stages, l’étudiant doit fournir une lettre de présentation et un CV à jour, dans un document unique qui doit respecter le format établi (disponible sur le site du MAI) et qui doit être nommé et téléchargé de la manière suivante:
Institut_ nom de famille_prénom
– L’étudiant qui postule n’a aucune garantie d’obtenir une offre de stage, ni même une invitation à une entrevue. Les entreprises sélectionnent d’abord les candidats sur la base des dossiers fournis (lettre de motivation et CV), puis sur les résultats de l’entrevue. Notez que même si le stage est un requis obligatoire au programme académique de l’étudiant, le MAI n’offre aucune garantie que l’étudiant obtiendra un stage.
– Pour l’étudiant qui reçoit une offre, les étapes suivantes du processus pourront varier selon l’entreprise. Une même entreprise peut appliquer divers processus d’embauche selon le stage et le statut de l’étudiant.
– De façon générale, les étapes du processus d’embauche en aérospatial requièrent du temps, souvent plusieurs semaines. Un délai de traitement de 6 à 8 semaines n’est pas inhabituel.

Règles de conduite
Chaque étudiant qui postule pour un stage s’engage à respecter les règles suivantes :
– L’étudiant s’engage à postuler uniquement à des projets pour lesquels il détient les requis exigés pour le stage, que ce soit en termes de niveau de langue, de programme d’étude ou de compétences de programmation.
– Seuls les étudiants qui sont disponibles à temps plein peuvent postuler pour des stages qui requièrent du temps plein. L’étudiant qui n’est disponible qu’à temps partiel pour la période de stage indiquée, s’engage à ne postuler qu’aux stages offerts à temps partiel.

EXEMPLE
L’étudiant X applique sur un stage où l’un des prérequis est d’être disponible à temps plein. L’étudiant se dit qu’il aura l’occasion, en entrevue, de convaincre le superviseur qu’il est le meilleur candidat et que ça vaut la peine de le sélectionner, même s’il n’est disponible qu’à temps partiel. Ce comportement n’est pas acceptable. Tout étudiant qui contrevient de cette façon aux règles du MAI, risque de voir son éligibilité aux stages MAI pénalisée dans le futur.

– L’étudiant qui n’est pas disponible pour participer aux entrevues aux dates prévues, s’engage à en informer son institut dès le moment où il postule.
– L’étudiant qui, pour une raison quelconque, est dans l’impossibilité d’effectuer un stage pour la session en cours ne doit ni postuler à des projets, ni participer à des entrevues.

EXEMPLE
L’étudiant X aimerait un jour travailler pour le superviseur Z dans l’entreprise B. Alors il postule au stage du superviseur Z seulement pour établir un contact, même s’il n’est pas disponible pour le stage affiché. Ce comportement n’est pas acceptable. Tout étudiant qui contrevient de cette façon aux règles du MAI, risque de voir son éligibilité aux stages MAI pénalisée dans le futur.

Entrevues
– Tout candidat invité à une entrevue :
o s’engage à répondre à l’invitation dans les plus brefs délais (24 heures)
o s’engage à se présenter à l’entrevue. Les seules exceptions permises sont les cas où le candidat a accepté une offre de stage ailleurs ou les cas de force majeure (maladie, etc.).
– Une fois que le candidat a accepté l’invitation à une entrevue, le candidat doit se présenter à l’heure et au lieu fixés.
o Si le candidat a répondu favorablement à l’invitation et reçoit par la suite une offre ailleurs ou s’il doit annuler l’entrevue pour cas de force majeure, le candidat doit en informer l’entreprise et son institut sur-le-champ.

Offres
– Si le candidat reçoit une ou plusieurs offres, il doit répondre à chaque offre reçue le plus rapidement possible et au plus tard dans les délais prescrits (de 24 à 48 heures selon les cas). Un étudiant ne peut simplement ignorer une offre même s’il a l’assurance d’avoir un stage ailleurs.

EXEMPLE
Un étudiant reçoit une offre pour un stage du MAI dans l’entreprise C. Il sait qu’il va recevoir une réponse pour un stage dans une autre entreprise, d’ici 3 à 4 jours. Pour gagner du temps, il ne répond pas à l’offre du stage MAI et se dit que l’offre va sûrement demeurer valide 1 ou 2 jours de plus. Ce comportement n’est pas acceptable. L’étudiant doit répondre à l’offre dans les délais prescrits. Tout étudiant qui contrevient de cette façon aux règles du MAI, risque de voir son éligibilité aux stages MAI pénalisée dans le futur.

– Si l’étudiant a accepté une offre :
o il s’engage à réaliser le stage. Les seules exceptions permises sont les situations où l’étudiant reçoit une offre de poste permanent (un emploi) ailleurs, et les cas de force majeure.
o il s’engage à collaborer avec soin et diligence au processus administratif qui s’ensuit. L’étudiant s’engage à retourner les formulaires dûment complétés et à fournir toutes les pièces justificatives requises dans les plus brefs délais.
o il comprend que les délais de traitement administratif peuvent être longs dans le domaine aérospatial, notamment en raison du programme des marchandises contrôlées applicables dans plusieurs entreprises. En aucun cas, les délais n’autorisent l’étudiant à changer d’idée et accepter un poste ailleurs après avoir accepté une offre.
– Le lieu des stages peut varier à l’intérieur d’une même entreprise (par exemple, Pratt & Whitney Canada peut offrir des stages à Longueuil, St-Hubert, Mirabel ou Mississauga). L’information est fournie dans la description du stage. Si l’étudiant postule à un stage, il est d’accord et s’engage à prendre les moyens nécessaires pour se rendre au lieu du stage. En aucun cas, un étudiant ne peut refuser une offre sur la base du lieu du stage ou des difficultés de voyagement.

EXEMPLE
Un étudiant postule à un stage du MAI dans l’entreprise A. Il ne porte pas attention au lieu du stage indiqué dans la description. Ce n’est qu’au moment de recevoir l’offre qu’il comprend que le stage se déroule à un endroit plus éloigné qu’il pensait, et il refuse alors le stage pour cette raison. Ce comportement n’est pas acceptable. C’est la responsabilité de l’étudiant de se renseigner et de prendre les moyens nécessaires pour réaliser un stage pour lequel il a postulé, s’il reçoit une offre. Tout étudiant qui contrevient de cette façon aux règles du MAI, risque de voir son éligibilité aux stages MAI pénalisée dans le futur.

Étudiants internationaux
– Les étudiants internationaux prévoyant travailler à temps plein doivent détenir un permis de travail au moment de postuler. Dans le cas où l’étudiant a besoin d’une offre préalable pour demander un permis de travail, il doit en aviser son institut et indiquer clairement, sur le site du MAI, qu’il n’est pas éligible à travailler au moment de postuler.
– Les étudiants internationaux qui auront reçu une offre devront, dans la majorité des cas, fournir un « certificat de bonne conduite » du pays dont ils détiennent la citoyenneté. Puisque le délai pour obtenir ce document peut être long, le MAI encourage fortement les étudiants internationaux à demander ce document très rapidement, si possible dès la réception d’une invitation à une entrevue (même si ce n’est absolument pas une garantie d’offre).
– Les étudiants internationaux titulaires d’un visa d’étudiant (permis d’étude) ne pourront travailler qu’à temps partiel (maximum de 20 heures par semaine) durant les sessions d’automne et d’hiver. Par conséquent, ces étudiants ne doivent postuler qu’aux stages ouverts à du temps partiel.

Autres informations relatives aux stages
– Dans l’éventualité où des stagiaires ont des plans de voyage personnels qui coïncident avec la période du stage, ou encore durant la période du processus administratif précédant le stage, ils doivent en informer leur superviseur et leur institut dès que possible. Des retards administratifs pourraient en résulter (par exemple signature du contrat, administration de formulaires).
– Les étudiants sélectionnés pour un stage s’engagent à agir avec professionnalisme et à respecter toutes les conditions de leur contrat d’embauche, y compris le respect de la confidentialité et de la gestion de la propriété intellectuelle.

EXEMPLE
Un étudiant doit présenter un sommaire de son stage lors d’une activité organisée par l’institut dont il est membre. Il doit préparer une présentation de 3 minutes avec document visuel à l’appui (powerpoint). L’étudiant doit obligatoirement se conformer aux règles de confidentialité et de propriété intellectuelle du stage et notamment, faire valider le contenu de sa présentation par son superviseur avant l’événement.

– En aucun cas, l’étudiant ne pourra débuter son stage tant que son contrat n’aura pas été signé et qu’il n’aura pas reçu la confirmation qu’il peut débuter le travail.
– Les étudiants sélectionnés pour un stage pourraient, selon le cas, être tenus de s’acheter des lunettes de sécurité et/ou des chaussures de sécurité.
– Les étudiants sélectionnés pour un stage s’engagent à informer leur institut de tout événement ou condition qui pourrait affecter le déroulement du stage (maladie, etc.)

EXEMPLE
Un étudiant est malade durant son stage ce qui le force à réduire considérablement ses heures de travail pendant plusieurs semaines. L’étudiant doit alors obligatoirement informer son superviseur, bien sûr, mais aussi son institut.